Danses au crÉpuscule: Historique

Dotée d’une vision audacieuse, l’interprète et chorégraphe Sylvie Bouchard crée Danses au crépuscule en 1993 afin de présenter la danse dans le cœur d’une communauté urbaine. Elle se sert de la beauté naturelle et de la magie du ravin au parc Trinity-Bellwoods à Toronto pour un événement de danse in situ. La soirée s’inscrit dans le Fringe Festival of Independant Dance Artists (fFIDA) et réunit six chorégraphes. D’emblée, Danses au crépuscule connaît un succès au-delà de toutes attentes.

L’événement reprend deux ans plus tard et David Danzon se joint à l’équipe de production. Les deux premières éditions sont entièrement auto financées, et s’appuient uniquement sur le soutien des entreprises locales et du bénévolat des producteurs et des artistes. Soutenus et encouragés par les communautés avoisinantes au parc, les agences publiques de subventionnement et les artistes, Bouchard et Danzon décident de produire Danses au crépuscule sur une base annuelle. De 1997 à 2005, ils assument la production et la direction artistique du festival par l’entremise de la compagnie CORPUS.

Danses au crépuscule est appuyé par tous les paliers de gouvernement la première fois en 1997. L’événement met en vedette douze chorégraphes et deux programmes présentés tout au long de fFIDA. Le succès – artistique autant que public – est au rendez-vous. En 1998, Danses au crépuscule se sépare de fFIDA et prend de l’ampleur : le festival s’installe dorénavant aussi dans le parc Withrow. La même année, une sélection du répertoire est présentée en tournée à Ottawa, dans le cadre d’une coproduction avec le Festival Danse Canada. En 2000, Danses au crépuscule ajoute un troisième parc à Toronto (le parc Dufferin Grove), et est présenté à Ottawa, au Festival Danse Canada, et à Vancouver, au festival Dancing on the Edge. La popularité grandissante des événements joue un rôle important dans la visibilité de la danse et l’accessibilité à cette forme d’art.

En 2004, la dixième saison de Danses au crépuscule compte plus de 10 000 spectateurs. Une rétrospective de neuf reprises et une commande sont présentées au centre-ville de Toronto. Grâce au soutien de la Fondation Trillium de l’Ontario et du Conseil des Arts de l’Ontario, Danses au crépuscule tourne en région en Ontario. Ainsi, le festival se rend dans six villes : Kingston, Chatham, Guelph, Deep River, Ottawa et Peterborough.

En 2005, Danses au crépuscule connaît une croissance fulgurante. Riche d’expériences de voyage dans de nouvelles communautés, le festival est reconnu comme une force majeure en développement de public pour la danse, et un catalyseur pour le renforcement des capacités. La saison 2006 souligne le début d’un projet de trois ans subventionné par la Fondation Trillium de l’Ontario, le Conseil des arts de l’Ontario et le Conseil des Arts du Canada. Danses au crépuscule se rend dans le quartier Jane/Finch et dans cinq centres régionaux, soit Kingston, Mindemoya, Chatham, Haliburton et Deep River.

Danzon rend sa démission de la codirection artistique en 2008 et depuis, Bouchard assume seule la direction du festival. En 2009, Danses au crépuscule lance un nouveau projet sur quatre ans. En concertation avec des partenaires de diffusion et des communautés dans la grande région de Toronto, le festival vise à développer les ressources dans des arrondissements défavorisés de la métropole. En 2010, grâce au soutien de la Fondation Trillium de l’Ontario, l’initiative « sous-licence » commence avec un projet pilote qui permet aux communautés de la province de présenter Danses au crépuscule chez eux, et d’insérer, dans l’événement, des artistes locaux.

En 2011, Ottawa débute un évènement Danses au crépuscule sous-license, et en 2012, Peterborough se joint au projet par l'entremise de Public Energy. Le festival Dancing on the Edge (DOTE) continue de présenter Danses au crépuscule annuellement à Vancouver, au début du mois de juillet. En 2012, 9.500 personnes ont assisté au festival. En 2013, Danses au crépuscule est programmé dans le cadre du festival On Common Ground à Fort York à Toronto, et l'est de nouveau en 2014. Les derniers licenciés en date sont Hamilton, qui nous a rejoints en 2014 par l’entremise du HCA Dance Theatre, le Théâtre Hector-Charland en 2016, avec des représentations au Centre d’art Diane-Dufresne à Repentigny (Québec), et Simcoe Contemporary Dancers en 2017 avec des représentations à Barrie (Ontario).

Avec la croissance du festival, nous souhaitons trouver de nouvelles façons de repousser les frontières de la forme, de mettre les chorégraphes au défi et de continuer à nourrir la visibilité et la popularité de l’événement.

 

Cliquez ici pour accéder aux saisons passées

 

L'EQUIPE

Dusk Dances, c'est quoi?

Historique

Saisons passées

Directrice Artistique

Conseil d'administration

L'équipe

Artistes en 2017

Partenaires & Sponsors

 

 

   


 

Suivez-Nous sur Twitter

Facebook

FAIRE UN DON

Si vous souhaitez faire un don, cliquez sur le lien ci-dessous pour accéder à la page Dusk Dances sur Canadon.org un site sécurisé qui accepte les dons Interac ou carte de crédit.

Pour les dons par chèque, merci de les envoyer à :

Dusk Dances Inc.
84 Ashburnham Road
Toronto ON M6H 2K5

 

INSTAGRAM: VOS PHOTOS - TAGGEZ #duskdances (cliquez ici pour voir toutes les photos)

 

NOS PARTNERaireS & SPONSORS POUR TOUT LE FESTIVAL

 

 

Conception: D'na dakis and associates | Développement et maintenance: Mikaël Lavogiez, iSpin Media